In French/ En français

Lâcher prise

Le grand Saint Bouddhiste Shantideva a dit: ”Si le problème a une solution, pourquoi se faire du souci? Si le problème n’a pas de solution, alors se faire du souci n’aidera pas plus… »

Ceci est un conseil applicable encore de nos jours. Notre vie personnelle, notre société et communauté peuvent très grandement bénéficier de l’application de cette pratique très simple. En général, nous essayons tous de donner un sens à notre vie, d’accomplir ce qui nous tient à cœur et  d’avoir du succès dans des domaines concrets. Nous mettons de l’énergie, pour une raison ou une autre,  dans des projets ou des gens ou des relations ou intentions qui sont importants pour nous. Mais, quelquefois, nous nous trouvons coincés, pris au piège. Quelquefois nous sommes coincés sans pouvoir bouger ni dans un sens, ni dans l’autre, comme une fourmi dans une toile d’araignée, nous débattant sans aller nulle part.

Pourquoi cela arrive-t-il? Parce que nous avons perdu notre flexibilité. Nous oublions que le monde ne fonctionne pas en accord avec nos projets ou notre calendrier. En fait, notre ego prend le dessus et veut tout régenter. Nous essayons de tout contrôler. Nous attendons que tout marche en accord avec un plan… notre plan.

Mais cela n’est pas une attente réaliste. Si nous pouvons prendre du recul et regarder ce qui se passe, nous réaliserons cela. Simplement d’y penser, de le savoir, d’y réfléchir et d’appliquer ce que Shantideva a dit à notre situation vont complètement la modifier. Cela va nous apaiser. Fondamentalement, cela va nous aider à nous détendre, à ne pas nous en faire.

Attention, soyons clairs, ne pas s’en faire ne veut pas dire s’allonger et ne rien faire. Cela veut dire être bienveillant en gardant la paix et l’équilibre mental de notre d’esprit. Cela veut dire devenir responsables de la seule chose que l’on peut vraiment contrôler –nous-mêmes. Une fois que notre esprit est paisible et calme, tout notre potentiel positif va s’éveiller, mûrir et porter ses fruits. Ce qui se passe ensuite est que nous finissons par avoir ce que nous voulons. Nos objectifs de vie peuvent être atteints sans agression, sans nous battre, d’une manière paisible.

C’est un conseil très simple et pratique, datant de milliers d’années, que l’on peut appliquer à son esprit dans le monde d’aujourd’hui. Nous devons simplement le pratiquer pour qu’il marche. Essayez et vous verrez !

La crise du pouvoir

Ces derniers temps beaucoup de difficultés sont devenues apparentes dans la qualité de diriger le monde. Il est très dur, quelquefois, de ressentir de l’inspiration lorsque nous regardons autour de nous et voyons ce qui s’y passe. Il y a très peu de sources d’espoir. Dû à ce manque de bonne direction, on peut voir un effet dans chaque aspect de notre vie : notre système économique, nos structures sociales, notre système financier, notre système éducatif- toutes les structures sur lesquelles nous basons notre monde semblent en danger de s’écrouler. Nos besoins essentiels en tant que société et êtres humains ne sont pas assouvis.

Cependant, si on y réfléchit plus longuement, nous avons déjà toutes les réponses avec nos connaissances et notre formation, spécialement ceux d’entre nous qui ont une expérience dans l’étude et la pratique bouddhistes. L’essence du dharma est, en effet, de se former à devenir de puissants dirigeants –premièrement en devenant les meneurs de notre propre monde intérieur- pour, par la suite,  rendre manifeste dans le monde extérieur, autour de nous, ce que nous avons appris.

Comment commencer ? Pas en restant assis immobile et en prières pour que les choses changent (même si cela est bien aussi, mais pas suffisant) mais, plutôt, en tant qu’individu et en tant que groupe dans nos communautés, par la mise en application de notre pratique. Nous commençons par entrainer notre propre esprit.

Une bonne façon de commencer est de nous habituer à regarder continuellement la vue d’ensemble « the big picture » sans nous perdre dans les détails et de cesser de nous obséder sur ce qui devrait ou pourrait aller mieux si seulement quelqu’un faisait les choses comme nous le souhaitons. Qu’est-ce que je veux dire par « vue d’ensemble » ? La vue d’ensemble est en lien avec notre motivation sous-jacente –la ligne de conduite la plus dénuée d’égoïsme, celle qui va aider le plus grand nombre d’individus et ne nuire à personne. Une fois que nous avons cette vue d’ensemble à l’esprit et que nous sommes certains qu’elle est bénéfique et utile à nous-mêmes et aux autres, nous pouvons en faire notre point de référence et y retourner encore et encore chaque fois que nous avons besoin de nous examiner.  Ainsi, lorsque nous nous laissons distraire par des futilités et que nous sommes sur le point de tout laisser tomber  par colère parce que  les choses ne vont pas comme nous le voulons ou que quelqu’un ne nous a pas traité comme nous le souhaitions, nous pouvons alors nous souvenir de notre vue d’ensemble et détendre notre esprit dans cette vision en laissant les futilités s’estomper.

Si nous nous habituons à faire cela, nous arriverons à maitriser pratiquement toutes les situations qui se présentent dans notre vie, et notre activité dans ce monde deviendra naturelle et spontanée, moins centrée sur soi. Cela nous apportera beaucoup de joie ainsi qu’à ceux qui nous entourent. Une fois devenus un peu plus habiles à l’exercice de cette pratique, nous pourrons y ajouter –graduellement- des pratiques plus complexes, telles que la patience, la tolérance, la compassion et la clarté. Patience signifie ne pas se mettre en colère lorsque nous n’obtenons pas ce que nous voulons ou, au contraire, lorsque nous sommes confrontés à ce que nous ne voulons pas. C’est également être capable de supporter des situations difficiles avec un esprit calme. La tolérance est un état d’esprit ouvert et une attitude dénuée de jugement vis-à-vis des gens que nous rencontrons. La compassion est le désir de voir les êtres libérés de souffrance et travailler pour accomplir cet objectif.  La clarté est la faculté de garder notre esprit centré, clair comme du cristal, sur l’objectif que nous voulons atteindre.

Lorsque nous perfectionnons ces états d’esprit  et qu’ils deviennent de plus en plus spontanés, nous nous transformons en ‘leaders’ d’une manière naturelle.  La facilité et le sentiment d’espace avec lesquels nous abordons notre vie quotidienne vont, tout naturellement, inspirer les autres et nous n’aurons pas besoin de nous mettre à la recherche d’adeptes de toutes sortes. Ils surgiront tout naturellement.

Donc, s’il vous plaît, pensez-y : souvenez-vous que le Bouddha lui-même a enseigné que nous avons tous la capacité d’une direction parfaite (leadership) au sein même de notre propre esprit. Certains appellent cela la nature de Bouddha ou tathagatagarbha ou le potentiel de l’éveil, entre autres. Quoiqu’il arrive, c’est bien dans notre propre esprit que nous avons tous la promesse de devenir un meneur parfait.

Donc commençons modestement en apprenant à diriger notre propre  monde intérieur puis, graduellement, en nous perfectionnant, nous arriverons naturellement et en beauté à devenir des ‘leaders’ dans un sens plus conventionnel également. Alors commençons dés que possible : le monde d’aujourd’hui en a grand besoin.

Comment rester sain d’esprit dans un monde fou

Notre pays est un peu à la dérive ces jours-ci. Ne trouvez-vous pas? Il suffit de regarder autour de vous. Mais je pense qu’il est important de se souvenir, bien que les choses semblent mal tourner, nous vivons encore dans un pays libre. Dans de nombreux endroits les choses sont bien pires. Les gens vivent dans la peur et le désespoir, sans rien à manger et entourés de violence, sans avoir aucun contrôle. Beaucoup de gens sont dans une situation bien pire que la nôtre. Bien que les choses semblent mal tourner ici, il ya un sentiment basique de loi et d’ordre, lequel peut bien s’avérer être la fondation pour que nous puissions promouvoir un changement positif. Nous sommes tellement chanceux d’avoir cette opportunité.

Aussi, bien que les choses semblent mal tourner, il est important de se rappeler chaque jour que rien n’est permanent, rien n’est éternel. Si nous regardons dans le passé, même de notre vivant, nous voyons que les choses peuvent changer pour le mieux. Mais parfois il nous faut apprendre cela par la manière dure.

Je pense que si nous abordons notre vision du monde sous cet angle, nous pouvons être plus efficaces dans nos efforts pour changer le monde autour de nous. Aussi, nous pouvons commencer à tourner notre attention vers le monde intérieur, qui est tout aussi fou que celui en dehors de nous. Avec cette attitude, se souvenant de l’impermanence, se souvenant comment les choses changent, et qu’elles PEUVENT changer, nous pouvons voir qu’il est possible de se libérer de nos fantômes affamés au dedans de nous-mêmes – notre esprit insatisfait. Cette insatisfaction est l’un de nos ennemis les plus destructeurs; elle provoque tant de mal.

En réalité, nous sommes tous impermanents, nous sommes tous des invités, nous ne sommes tous ici que temporairement, pour un temps relativement court sur cette terre, dans cette vie. Mais nos projections et nos illusions se battent avec nous tout le temps pour nous faire croire que nous sommes ici pour demeurer à jamais. C’est une illusion très forte.

Si nous comprenons cela, et si nous travaillons pour changer cela, alors nous pouvons commencer à nous détendre, pour passer un bon moment,  pour apprécier et profiter de nos vies et de nos privilèges. Nous pouvons prendre tout un peu moins au sérieux, et apporter un peu de légèreté dans nos attitudes. Et nous pouvons être aimables les uns envers les autres, et s’ouvrir les uns aux autres. Nous pouvons dans cette vie cesser de nous torturer, et cesser de torturer les autres.

Si nous faisons cela, nous verrons le début d’un véritable changement, d’une révolution réelle, et d’une véritable réforme – à l’intérieur et l’extérieur de nous-mêmes.

Lancement du blog de Yangsi Rinpoché sur Enlighten Me!

Bienvenue sur le blog de Yangsi Rinpoché, dans le cadre du projet du Maitripa College 2011 Enlighten Me!. Notre premier article sera mis en ligne le 31 Octobre.

En attendant, soyez a l’écoute pour plus de développements passionnants concernant ce projet et au sein du Maitripa College en général!

Advertisements